Informations sur la structure CENTRE SOCIAL LA PAZ


Fiche identité
Adresse
CENTRE SOCIAL LA PAZ
rue des écoles BP 17
26190 Saint-Jean-en-Royans
Code Insee
26307
Téléphone
0475477655
Email
cs.la.paz@wanadoo.fr
Site internet
www.centresocial-lapaz.fr
Code APE
8899b
Siret
35265516100029
Président
MARET Joëlle et EMARD Robert
Directeur
CONCESSI Isabelle
Historique
1973-1991 - Une structure créée par les élus locaux La gestion du Centre est assurée par un Conseil d’Administration composé des maires des communes du canton, d’administrateurs de la MSA et de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), enfin des chefs d’Action Sociale de la MSA et du Département de la Drôme (DDASS). De 1973 à 1988 : Le « Centre Social Rural », propriété du SIVM, héberge différents services administratifs, services d’action sociale, et associations. Un travail collectif est impulsé par l’équipe des travailleurs sociaux, soutenu par la CAF, la DDASS et la MSA. Il participe a l’accompagnement ou à la création d’actions en faveur des personnes âgées (soutien à l’animation du Club du 3° Age, création du comité gérontologique), des enfants (1977 : création du Centre de loisirs), de professionnels (Groupe assistantes maternelles puis création de l’association « Familles d’accueils Royans Vercors »), mais aussi sur de l’information santé (1980/1985 : création de: Groupe «jeunes » pour l’information sur la contraception, l’écoute dans le domaine de la sexualité en collaboration avec le collège et les parents). Les professionnels travaillant sur ces groupes font partie des services sociaux (assistantes sociales, conseillères ESF, infirmière PMI…) Le 1er Juin 1988, l’association «Comité d’Animation du Centre Social La Paz» est créée pour coordonner les projets. Cette association et le «Centre Médico-social DS26 » seront dorénavant deux entités distinctes par leurs statuts, mais toujours dans les mêmes locaux ce qui entraînera pendant longtemps une confusion chez les habitants. Le Comité d’animation élabore un Projet Social en Conseil d’Administration, afin de mettre le Centre Social en conformité avec les textes et pour répondre aux sollicitations de la CAF. Mais le SIVMR reste le propriétaire des bâtiments et décide des orientations politiques de l’association. L’association recrute sa première professionnelle, assurant la coordination et l’animation globale fin 1989. Son premier agrément basé sur un projet social est obtenu en Septembre1991. C’est la véritable naissance du Centre Social. 1991 - 2006 - L’ouverture aux bénévoles mais toujours une forte influence des élus Les statuts de l’association sont déposés définitivement début 1992. Son conseil d’administration est composé de 7 membres de droits, pour la plupart élus locaux, et de 6 à 10 membres usagers élus. Il se démarque donc peu à peu du SIVMR en intégrant dans son C.A. des usagers de l’association. Son appellation devient « Centre Social Cantonal « La Paz » Association comité d’animation ». Le champ d’action du Centre Social se concentre dans un premier temps sur l’enfance, en réponses aux sollicitations des élus locaux. En 1990, il reprend en charge du Centre de Loisirs Enfants suite à une décision de la commune. La Maison Pour Tous locale développera elle l’activité culturelle auprès des enfants ainsi qu’un projet culturel cantonal, et conservera le secteur « Adolescents ». Cela met fin à une longue période de discorde entre les deux structures qui se disputaient le secteur enfance jeunesse depuis 1977. En 1991, en concertation avec les élus de St Jean en Royans, le comité d’animation prend en charge des garderies scolaires de maternelle (soirs, mercredis, vacances) et les transforment en Jardin d’Enfants ouvert à tous les enfants du canton. La même année, un Contrat Enfance est signé entre la CAF et la commune de St Jean. L’association est chargée de mettre en œuvre les actions Petite Enfance. 1992 marque la création du premier Relais Assistantes Maternelles du département au sein du Centre social. Il est cantonal et propose des activités décentralisées. L’association intervient également au Collège sous forme d’aide aux devoirs et d’ateliers d’expression. Parallèlement, un accueil au quartier HLM de St Jean est créé, s’adressant aux enfants, aux femmes et organisant des cours d’alphabétisation. En 1993, l’association compte la directrice à temps plein, 9 salariés à temps partiels sur les activités, soit 3 ETP. Avec le vieillissement de la population, le Centre Social ouvre son champ de compétence en 1995 avec la création du dispositif des «Services aux Personnes La Paz » concernant tout le canton et en particulier les personnes âgées. Ce service vise à créer de l’emploi, répondre aux besoins locaux en matière de services de proximité, tout cela dans une logique de développement local par l’économie. L’association développe également son action sur le quartier HLM de Saint Jean en Royans, et a également pour projet d’ouvrir une crèche. En 1996, l’effectif des professionnels est de 11 salariés, soit 6 ETP, mais peu sont en CDI. L’association adhère à la Fédération Départementale des Centres Sociaux de la Drôme. A partir de 1997, le Centre Social souhaite avoir une reconnaissance de son travail et de son indépendance auprès des élus du canton, et a besoin d’être plus soutenue financièrement pour pouvoir répondre aux besoins du territoire. En 1998, une réunion intercommunale est organisée à la demande de l’association afin de présenter son action et son projet, vérifier l’adéquation entre les attentes des élus et le Projet et solliciter une augmentation du soutien financier au regard des services rendus qui concernent déjà largement les habitants de toutes les communes. L’effort consentit permet l’embauche de personnel administratif (comptable, secrétaire accueil). Mais le nombre de salarié reste stable. En Septembre 2001, le nom de l’association devient officiellement « Centre Social Cantonal « La Paz » ». La municipalité de Saint Jean en Royans et la Communauté des Communes du Pays du Royans (ex SIVM) mandate le Centre Social pour travailler sur deux projets enfance important : la gestion pédagogique du nouveau Restaurant Scolaire et la gestion de la crèche halte garderie Cantonal (projet datant de 1996). Entre Septembre 2001 et Septembre 2002, Le Centre Social prend en charge en Centre de Loisirs le périscolaire global (midi et soir) des écoles de Saint Jean en Royans, et en Août 2002 la Crèche Halte Garderie ouvre ses portes. L’association compte alors 19 salariés soit 12 ETP. Fin 2005, la Fédération Départementale des Centres Sociaux mets l’accent sur les notion de développement social local et de pouvoir d’agir des habitants, par un travail de formation avec Michel Séguier. Certains salariés du Centre Social participent à cette formation et poussent à ce que l’association se lance alors dans cette démarche. Depuis 2006 - Vers le développement local et la volonté d’indépendance Plusieurs éléments de changement se mêlent durant l’année 2006 : les débuts d’un travail de mobilisation d’habitants autour de projets par des salariés (En Mai ouvre l’Espace Habitants, lieu ressource pour rencontrer les habitants et monter des projets) ; le déménagement dans les nouveaux locaux au centre ville de Saint Jean en Royans en Avril ; et la démission de la directrice, qui occupait ses fonctions depuis la création de l’association, en Septembre. Un nouveau directeur, en accord avec les nouvelles orientations du Centre Social, est embauché. Mais il est rapidement remercié par le Conseil d’Administration .S’ensuit une période de trouble et de conflit entre salariés (qui soutenaient le directeur) et administrateurs sur le devenir du centre social et la réalisation du projet social. La Fédération départementale doit intervenir. Un directeur intérimaire est mis a disposition pour 8 mois (il restera finalement après sa mission), pour organiser le renouvellement de projet. Cette démarche est lancée durant le premier semestre 2007 sous forme d’une grande enquête auprès des habitants et élaboration avec eux d’un projet de territoire tiré des résultats de l’enquête (6 mois de diagnostic partagé, 100 habitants prêts à se mobiliser sur 10 projets). Dés juin 2007, sous l'impulsion de groupes d'habitants, deux collectifs accompagnés par le Centre Social sont créés autour de la création d'un SEL et d’une AMAP. La politique de l'association change. Chaque développement d'activité, chaque action ou événement ne peut se faire que par l'implication de ses futurs usagers. Ainsi en 2008, le Centre Social ré ouvre l’accueil des mercredis et un accueil périscolaire le matin sous l'impulsion d'un groupe de parents, accompagné par la directrice du centre de loisirs. Les valeurs du Centre Social sont inscrites en préambule des nouveaux statuts en 2008. En Février 2008, le Projet social basé sur l’animation du territoire est validé par la CAF. En 2011, changement de Direction, renouvellement du projet associatif dans la foulée. La structure assainie ses relations avec les élus locaux et l'ensemble de ses partenaires. Elle axe ses orientations sur les notions d'animation globale et de développement du pouvoir d'agir des habitants. En 2018, elle représente 25 ETP pour un budget de 1,7 millions d'euros. Depuis la fusion des interCo, le Centre Social la Paz intervient sur le territoire Royasn Vercors qui représente 18 Communes pour 9 700 habitants.