Informations sur la structure CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DU PAYS CORBIGEOIS


Fiche identité
Adresse
CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DU PAYS CORBIGEOIS
ROUTE DE VEZELAY
58800 Corbigny
Code Insee
58083
Téléphone
0386200678
Email
centresocialcorbigny@wanadoo.fr
Site internet
cs-corbigny.fr
Code APE
9499Z
Siret
77844663300019
Président
Catherine LEZINE
Directeur
Benjamin VAQUEZ
Historique
Au lendemain de la guerre 1939/1945, un dispensaire d’hygiène sociale antituberculeux était implanté à Corbigny, suivi de l’arrivée de différents travailleurs sociaux : Assistante sociale… puis très vite un service de santé scolaire fut créé, une travailleuse familiale fut rattachée au secteur, ainsi qu’un service de soins ruraux à domicile Croix-Rouge française. Après une concertation entre : Maires, Médecins, Elus locaux, service CRF, etc., le comité du Centre Social fut constitué en août 1962, et ceci dans le but de répondre à des besoins d’ordre médico-social. La population vieillissante, importante sur le secteur, amenait la création du premier service d’aides ménagères en milieu rural au sein du département (Janvier 1965). De là, la nécessité d’un regroupement s’imposait donc, d’où la construction du centre social qui fut achevée en 1969. Les services, à l’origine médico-sociaux, s’orientaient dès l’achèvement de la construction vers des activités socioculturelles. C’est au début des années 1970 que le centre social opère une douce mutation en ouvrant un premier centre de loisirs sans hébergement en 1971 ; puis en créant une section Education ménagère adulte pour femmes, création d’une section Art et Bricolage en 1972. La mise en place d’un Club 3ème Age en 1974, avec un nombre important d’adhérents complète cette évolution. En 1979 la signature d’un Contrat du Plan d’Action Prioritaire N° XV définissait les options prioritaires :  L’amélioration de l’habitat  La participation des personnes âgées aux activités socioculturelles (voyages, visites, travaux, expositions diverses…),  L’ouverture d’une cinémathèque et le développement de services d’information. Outre les activités médico-sociales qui se sont maintenues et multipliées (soins, permanences diverses, consultations, etc.), la partie culturelle, devenue importante, a nécessité l’embauche d’une personne chargée de l’animation à temps partiel en 1979. A la suite d’une étude de besoins effectuée en 1980, la carence en moyens de transport motivait l’essai d’une mise en place d’un service de transports desservant chaque semaine une commune : MAGNY-LORMES, isolée du chef-lieu de canton. En 1985, le financement dans le cadre des innovations sociales donnait au centre social la possibilité d’organiser un séjour-vacances pour personnes âgées, isolées, et disposant de revenus modestes. C’est en 1996 que le projet « portage de repas », formulé depuis de nombreuses années, a vu son aboutissement. Il fut mis en place le 21 octobre, durant la Semaine bleue, manifestation nationale organisée en direction des personnes âgées. Constatant le vieillissement marqué de la population des actions furent mises en place, notamment la création d’un service mandataire « emplois familiaux ». Une demande d’agrément simple et qualité fut établie et l’accord fut obtenu le 14 août 2000. En 2005 Intervient le départ de Mme Chantal DESCHAMPS directrice depuis 1980. L’arrivée et l’intégration de Mme LENNE, directrice en 2006, s’est réalisé dans un contexte d’héritage impossible à assumer. Elle a ainsi, pendant moins d’un an, joué le rôle de soupape, de sas de décompression entre deux époques. Ce qui a permis aux administrateurs de s’approprier le projet et les attendus de la mission de directeur, et de valider le projet social pour deux ans. La même année, la création d’un pôle service aux personnes, englobant les services seniors des deux associations, accompagné par la fédération des centres sociaux, a permis la signature d’une convention de mutualisation des personnels administratifs avec l’Association d’aide et de soutien à domicile. Avec la mise en place et signature du contrat enfance jeunesse avec la communauté de communes et le développement du secteur enfance jeunesse, le centre social entre dans son ère de la mixité sociale et de l’intergénérationnel. 2007 est une année sans directeur pour le Centre Social. La coordination et la direction sont assurées par une animatrice et le président. En novembre, Benjamin VAQUEZ le nouveau directeur prend ses fonctions. Il assure la modernisation du système d’information et de communication en faisant installer un standard, un réseau informatique et en organisant le partage de l’information, et achève la rénovation de la salle d’activité. Il a surtout pour mission d’écrire un nouveau projet. La démarche de renouvellement du projet social en 2008 est marquée par l’association des techniciens de la communauté de communes dans la démarche diagnostic. Ainsi le chargé de développement, l’agent de développement touristique et le directeur du centre social ont sillonné le territoire en rencontrant tous les maires et en organisant des réunions avec les habitants. En 2009 avec le départ de la coordinatrice, une nouvelle configuration de l’équipe est mise en œuvre. Un quatrième animateur est embauché. Le secteur animation sera à partir de cette période organisée en pôle : petite enfance, enfance, ados, familles. Le secteur ados et le rampe sont lancés. C’est aussi l’année d’investissements grâce au fonds FACEJ 2, pour plus de 53 000 € de matériel dont un minibus pour des équipements pour les centres de loisirs, le secteur ados et le rampe. La période est marquée par le turn-over des référents familles et la difficulté pour les salariés à déployer leur compétence sur ce poste complexe. En 2014 la mise en œuvre des NAP dans les écoles de Corbigny provoque une mutation importante de l’activité en affectant les moyens nécessaires et en perturbant fortement l’activité quotidienne de l’enfance jeunesse. Les secteurs de loisirs traditionnels sont délaissés au profit d’activités gratuites. Les animateurs sont moins des co-auteurs de projet de secteur que des techniciens d’intervention éducative. 2015 : La compétence du centre social dans la mise en œuvre du nouveau dispositif est reconnue par le territoire dont le secteur scolaire fait appel à ses animateurs. Parallèlement la commune de Corbigny lui délègue la coordination locale. 2016 apparait donc comme un tournant, avec la rédaction d’un nouveau projet social et le départ de son dernier référent famille et l’embauche d’une nouvelle.